• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

logojoci2

Joomla Slide Menu by DART Creations
EspañolFrançaisEnglish
Le dimanche sans travail est un droit ! PDF Imprimer Envoyer

 

Depuis des années, la JOC de Bavière milite activement pour la protection du dimanche sans travail. Sa campagne revendique le droit des travailleurs à consacrer du temps à leur famille, à jouer au football avec des amis, à créer des liens au sein de leur communauté, à aller à l’église, à participer à un volontariat social et à mettre sur pied des organisations. Son action vise les grands magasins qui ouvrent le dimanche et certains magasins qui prolongent leurs heures d’ouverture jusqu’à 23 heures.

 

Les dimanches et les jours fériés sont définis comme des jours de repos protégés par la Loi fondamentale allemande et la constitution bavaroise. Certains magasins ouvrent néanmoins en période de soldes, lors des marchés du dimanche et les jours de fête, ainsi qu’à certaines occasions spéciales, profitant d’activités communautaires pour ouvrir leurs portes.

 

 

Lire la suite...
 
15 mars 2019 - Charleroi, Belgique : manifestation contre les répressions PDF Imprimer Envoyer

 

Discriminations et racisme de la part de la police, répression des mouvements populaires, chasse aux migrant·e·s, traque des sans-papiers, fichage généralisé… Il est plus qu’urgent de s’organiser et de dénoncer les logiques sécuritaires. Depuis huit ans maintenant, la campagne Stop Répression se mobilise contre les violences policières et la répression d’État. Soyons nombreuses et nombreux dans les rues de Charleroi ce 15 mars à l’occasion de la Journée internationale contre les violences policières?!

 

Stop à la répression des migrations !

 

Objet d’une répression organisée au plus haut sommet de l’État belge, le seul délit des réfugié·e·s et des sans-papiers est d’avoir recherché un avenir meilleur. Ils et elles sont arrêté·es sans ménagement et placé·e·s dans des centres fermés en attente d’une expulsion. Véritables prisons, les conditions de détention dans les centres fermés sont telles que certain·e·s migrant·e·s tentent de mettre fin à leurs jours. Aujourd’hui, même des familles avec enfants peuvent se retrouver en centre fermé. Personne n’est épargné par ces mesures sécuritaires et racistes des autorités.

 

Lire la suite...
 
La Jeunesse Ouvrière Chrétienne fait entendre sa voix, Lors de la Journée internationale de la femme et au-delà ! PDF Imprimer Envoyer

Il y a 109 ans, la Deuxième Conférence internationale des femmes a eu lieu à Copenhague, la revendication du suffrage universel pour toute les femmes a été réitérée et, sur proposition de Clara Zetkin, le 8 Mars a été proclamé Journée internationale de la femme. A la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle, le mouvement ouvrier avait adopté une position patriarcale traditionnelle par rapport à l’égalité et aux revendications des femmes. Ce n’est qu’au milieu du 19e siècle que les mouvements de femmes se sont renforcés, avec le combat pour le suffrage des femmes et l’égalité, et la dénonciation de l’oppression sociale, familiale et au travail.

Lire la suite...
 
Communiqué de la JOC Internationale à propos de la situation politique au Venezuela PDF Imprimer Envoyer

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale (JOCI), mouvement d’éducation par l’action de jeunes travailleurs, présent dans plus de 40 pays à travers le monde, veut exprimer ce qui suit face à la difficile situation sociale, politique et économique que vit le peuple frère du Venezuela, en particulier la classe ouvrière.

 

1.    Nous voulons manifester notre soutien et notre solidarité sans réserve à tous les mouvements sociaux du Venezuela qui appellent à renforcer le dialogue, unique mécanisme pour résoudre les problèmes internes dans le cadre des pouvoirs démocratiques établis par la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela et le droit international, pour rendre plus dignes les conditions de vie et de travail de la population.

 

2.    Nous rejetons l’ingérence internationale, les sanctions unilatérales et le gel des avoirs à l’étranger imposés en dehors du cadre du droit international contre la République bolivarienne du Venezuela, lesquels affectent la population vénézuélienne et portent préjudice aux politiques de protection sociale de la jeunesse travailleuse et de la société dans son ensemble.

 

3.    En vertu des principes démocratiques constitutionnels, afin de prévenir une aggravation de la situation difficile et de ne pas mettre en péril la souveraineté nationale, nous rejetons toute action militaire que pourrait mener une quelconque nation sur le territoire vénézuélien.

 

Lire la suite...
 
Du sel pour la dignité, dans la solidarité – L’action de la JOC de Haïti mise en avant PDF Imprimer Envoyer

« Repenser le travail : Réflexion éthique sur l’avenir du travail »

 

 

La Fondation Caritas in Veritate a présenté récemment son dixième document de travail. Elle y explique que les dernières décennies ont été marquées par la consolidation d’un système économique mondial caractérisé par l’exclusion et les inégalités, lesquelles sont le résultat de la confiance mal placée et tout à fait excessive dans l’omnipotence des marchés. Aujourd’hui, les distorsions et dysfonctionnements de l’économie de libre marché tendent à avoir une incidence négative sur la vie des personnes et des communautés bien plus qu’auparavant. Dès lors, le travail lui-même, tout comme sa dignité, risque de plus en plus de perdre sa valeur en tant que « bien » pour la personne humaine et de devenir un simple moyen d’échange avec des relations sociales asymétriques. Cela nous appelle à repenser et à reconsidérer ce qu’est le travail et ce qu’il signifie pour l’économie, la société et la politique.

 

La publication se penche sur différents défis qui se posent au monde du travail actuellement à travers des études de cas décrivant des actions visant à lutter contre ces défis. Elle apporte ainsi une large contribution à l’Initiative du centenaire lancée par l’OIT sur l’avenir du travail. L’une des études de cas présentées est l’action menée par la JOC de Haïti pour mettre sur pied une coopérative de production de sel à la mine de sel de Jean Rabel.

 

Lire la suite...
 
La JOCI, le MIJARC et la FIMARC définissent ensemble un plan d’action PDF Imprimer Envoyer

 

La JOCI a accueilli un séminaire de la jeunesse asiatique aux Philippines du 24 au 28 septembre 2018. Vingt-six délégués de diverses organisations, des partenaires aux Philippines et des mouvements nationaux d’Asie ont participé à la rencontre. Trois organisations internationales – le MIJARC, la FIMARC et la JOCI – ont élaboré un programme avec le soutien d’Entraide et Fraternité-Belgique. Ce partenariat de trois ans prévoit d’approfondir les questions liées à (1) la jeunesse ; (2) la souveraineté alimentaire ; et (3) le genre.

 

Deux journées d’échange ont eu lieu à Valenzuela City avant le séminaire proprement dit et elles ont permis de découvrir la réalité des jeunes travailleurs contractuels en usine et celle des travailleurs informels opérant dans la rue.

 

Lire la suite...
 
La JOCI en Allemagne pour un symposium sur la numérisation de la planète PDF Imprimer Envoyer

 

Façonner activement la numérisation à travers le monde


C’est en collaboration avec le KAB (mouvement national du MMTC), le Weltnotwerk et KönzgenHaus qu’a été organisé à Cologne/Haltern, en décembre 2018, un symposium de deux jours intitulé « Le numérique à l’échelle mondiale : risques et opportunités pour le travail dans le futur ». La numérisation de la planète – dans le monde du travail et dans la vie quotidienne – peut-elle mettre fin à l’extrême pauvreté, aux inégalités et à l’injustice et donner lieu à une inversion des tendances sur le plan écologique ?

 

La numérisation engloutit les ressources et est une bombe à retardement écologique


« La numérisation ne réduit pas notre empreinte écologique ; au contraire, à elle seule, l’introduction de la conduite automobile autonome multiplierait la demande énergétique de façon extraordinaire en raison de l’augmentation extrême des flux de données », a souligné Sven Hilbig, chargé du commerce mondial à l’agence de développement Brot für die Welt. « La batterie d’une voiture électrique contient 10 000 fois plus de lithium que celle d’un téléphone portable. La hausse de la demande des matières premières provenant d’Afrique et d’Amérique du Sud est donc un sérieux problème pour la durabilité sociale et écologique dans l’hémisphère sud. Le commerce numérique, comme ici avec les matières premières, menace également de restreindre le développement des pays émergents ; les chaînes d’approvisionnement numérique augmentent la valeur ajoutée des entreprises et plateformes opérant au niveau mondial. »

 

Lire la suite...
 


Page 1 sur 14

All Rights Reserved - 2011 - JOCI-IYCW