• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

logojoci2

Joomla Slide Menu by DART Creations
EspañolFrançaisEnglish
Journée internationale des travailleurs et travailleuses domestiques : Témoignage du Pakistan PDF Imprimer Envoyer

« Mon nom est Fatima Hussain et je suis pakistanaise. J’ai 24 ans et je vis à Lahore. J’ai postulé à une multitude d’emplois dans différentes usines, mais en vain. Dans notre société, une fille qui travaille ne fait pas bonne impression, les gens n’aiment pas les femmes travailleuses.

 

J’ai donc décidé de devenir travailleuse domestique parce que c’est plus facile d’obtenir un emploi dans ce secteur. Mais les travailleurs domestiques ne sont pas bien payés. Ils touchent 1500 PKR par maison (15$US). J’étais très déçue par le salaire peu élevé et par la charge de travail supplémentaire. Je devais remplir des tâches qui n’avaient aucun rapport avec mon travail.

 

Un jour, j’ai découvert la JOC – c’était un jour magnifique. Lors d’une réunion, j’ai partagé mon expérience de travailleuse domestique et parlé des tâches supplémentaires.

Lire la suite...
 
Travailleurs migrants : La voix d’un travailleur philippin expatrié PDF Imprimer Envoyer

 

Je m’appelle George Verzosa, je suis originaire de Calbayog City (au sud des Philippines). Je n’ai jamais terminé mes études car mes parents ne disposaient pas des moyens nécessaires pour nous envoyer, moi et mes frères et sœurs, à l’école. J’ai migré à Manille pour chercher un emploi et j’ai travaillé sous contrat d’agence dans une fabrique de sacs comme opérateur de machine. Je touchais le salaire minimum mais certains de mes camarades de travail avaient moins que le salaire minimum. Lorsque je faisais des heures supplémentaires et gagnais plus d’argent, je l’envoyais à ma famille dans ma province.

 

Lire la suite...
 
PANAF : Participation au développement de la coopération régionale sud-sud PDF Imprimer Envoyer

Des efforts communs visant à transformer les conditions de travail en Afrique


 

Une conférence inter-religieuse a eu lieu en Ouganda du 25 au 28 avril 2017 pour débattre des conditions de travail en lien avec l’initiative de l’OIT sur l’avenir du travail et les objectifs de développement durable. Elle était co-organisée par le Département Justice et Paix de la conférence épiscopale ougandaise, Kolping International et l’Organisation internationale du Travail, avec la participation de quelque 65 délégués venus de divers pays d’Afrique. Doriabelle Yongala, représentante de l’Equipe panafricaine (Panaf) de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale, a présenté la réalité des jeunes travailleurs du Gabon et a contribué à l’analyse continentale du taux de chômage croissant, de l’informalisation et des conditions de vie et de travail de plus en plus précaires auxquelles sont confrontés les jeunes.

 

Lire la suite...
 
Marche des jeunes travailleurs à Berlin pour célébrer le Premier Mai PDF Imprimer Envoyer

par Andy N. Predicala

 

 

Un travail juste et les droits des jeunes travailleurs étaient les thèmes mis en avant lors du rassemblement d’une cinquantaine de jeunes travailleurs et militants de la JOC allemande (CAJ) venus de diverses régions d’Allemagne. Ils se sont retrouvés à Berlin du 28 avril au 1er mai 2017 pour discuter plus en profondeur de leur campagne d’action sur le « travail précaire ». Trois principales revendications couvertes par ce thème ont été identifiées : la réduction du temps de travail, un revenu de base garanti et l’égalité entre les genres au travail et dans la société.

 

Lors des “Bundesaktionstage”, nom des journées d’études et de la « Marche des jeunes travailleurs » organisées par et pour la base, des jeunes travailleurs allemands, des étudiants, des jeunes chômeurs, des migrants et des réfugiés se sont réunis pour agir ensemble.

 

Lire la suite...
 
Allons-nous célébrer le Premier Mai? PDF Imprimer Envoyer


 

Pour clôturer la Semaine Internationale de la Jeunesse Travailleuse, les jeunes travailleurs et travailleuses militant(e)s de la JOCI réalisent des actions contre la précarité et l'instabilité de l'emploi dans le monde, contre les inégalités existantes dans tous les domaines de la vie des jeunes travailleurs et jeunes travailleuses. Aujourd'hui, à l'occasion du premier mai, nous levons à nouveau l'étendard de la lutte ensemble avec le mouvement ouvrier et populaire et toutes les organisations qui agissent en faveur d'un monde nouveau sans différences entre les personnes.

Lire la suite...
 
15 mars 2017: « Un travail juste, pas des balles de fusil » PDF Imprimer Envoyer

 

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale (JOCI) déclare le 15 mars Journée internationale contre la violence policière et la répression exercée par l’État. Des témoignages nous parviennent des quatre coins du monde faisant état d’un nombre croissant d’incidents impliquant l’usage de la force par la police et l’armée pour réprimer les revendications de la population pour un travail juste, l’égalité et une vie digne.

 

Ainsi, la JOC wallonne a relevé qu’au cours des derniers mois, à la suite des attentats perpétrés à Bruxelles et à Paris, le gouvernement belge avait décidé en toute hâte de mettre en place une série de mesures de sécurité et de lois racistes qui sapent les fondements de la démocratie du pays. « L’évacuation et l’arrestation de sans-papiers le 19 septembre 2016 à Molenbeek, qui ont mobilisé un extraordinaire déploiement de forces de police (hélicoptères et armes lourdes), sont symptomatiques de la façon dont le gouvernement criminalise les sans-papiers en les transformant en terroristes potentiels. Nous pouvons également voir une intensification des descentes de police effectuées dans les quartiers populaires et les zones d’exploitation des travailleurs sans-papiers, en particulier à Matongé et à Saint Josse. Dans le contexte post-attentats, l’instrumentalisation de la peur permet aux autorités publiques de mettre en place des politiques et des sauvegardes qui débouchent sur la surveillance de masse. »

Lire la suite...
 
Journée internationale de la femme : La JOCI réclame la fin de la discrimination de genre PDF Imprimer Envoyer

Nous sommes aujourd’hui le 8 mars, Journée internationale de la femme. Cette journée nous rappelle la longue tradition de lutte menée jusqu’à aujourd’hui en faveur des droits de la femme. Elle nous rappelle plus particulièrement le combat pour le droit de vote des femmes, l’une des revendications formulées dans plusieurs pays au cours de l’évolution historique de cette journée spéciale qui allait devenir un symbole collectif international.

 

« Je suis née dans une communauté indigène du Guatemala et mes parents ont été forcés de migrer à la capitale. J’ai dû commencer à travailler à l’âge de 14 ans pour payer mes études. Je travaille depuis deux ans à Coransa, une maquila textile (qui a changé de nom pour s’appeler Denimatrix), dans la section blanchisserie où mon objectif de production est de 2500 pantalons à réviser pour m’assurer qu’ils ne présentent pas de défaut. Grâce au processus continu d’éducation et d’action de la JOC du Guatemala, nous avons vu que le niveau d’exploitation était élevé et que les droits des travailleurs étaient bafoués ; ils ont de longs horaires de travail et leurs heures supplémentaires ne sont pas payées. Lorsque j’ai commencé à travailler, la firme comptait 3200 travailleurs, elle n’en compte aujourd’hui que 1800. Elle a licencié en masse. – Nadia (JOC du Guatemala)

 

Lire la suite...
 


Page 4 sur 14

All Rights Reserved - 2011 - JOCI-IYCW